Article précédent
Article suivant

Accueil > Blog > Mouvements / Politique > Cachez ce quartier que je ne saurais voir

Cachez ce quartier que je ne saurais voir

mardi 9 juillet 2013

MAJ : depuis que j’ai écrit ces lignes, l’arrêt terminus du tramway a changé de nom. Il ne s’agit plus de Las Planas, mais Henri Sappia, plus cohérent, mais cela ne change pas le fait que je reste persuadé que le nom a été changé parcequ’il s’agissait d’un quartier populaire.


La ligne de tramway de Nice vient d’être rallongée de ... 450m pour un arrêt (un véritable exploit).
Ligne d’Azur et la ville de Nice ont logiquement renommé la direction : anciennement Pont Michel, nouvellement Hopital Pasteur.

Mais fait troublant, ils ont en aussi profité pour renommer la direction Las Planas en Henri Sappia (un écrivain niçois du XIXè siècle) sans rajouter d’arrêt ni changer le nom des stations. En fait Henri Sappia ne correspond à aucun arrêt de tramway. Même les niçois ne savent pas où ça se trouve.
La direction des métros ou des tramways correspondent en général aux noms des derniers arrêts dans chacune des directions. C’est finalement le plus simple et surtout le plus efficace, surtout quand on ne connait pas la ville. Mais pas à Nice où on fait toujours preuve d’inventivité.

Pourquoi un tel changement ?

On peut imaginer que Las Planas n’avait pas une connotation assez touristiques puisqu’il s’agit d’un quartier populaire de Nice tout comme le quartier Pasteur, mais qui affublé de Hopital lui redonne ses "lettres de noblesses". Toutefois Pasteur + Las Planas, c’était sans doute un peu trop. "Garibaldi - Negresco", là oui ... ça aurait eu de la gueule. Hélas les transports en commun doivent servir les habitants pour se déplacer. Quel dommage.

Mais même pour Ligne d’Azur et la ville de Nice ce changement a eu suffisamment peu de sens pour que soit rajoutée en dessous de "Direction Henri Sappia" la mention "Destination Las Planas".
On croirait une blague. Mais non.