Article précédent
Article suivant

Accueil > Blog > Labo > Remise des insignes de Docteur Honoris Causa au Prince Albert II de Monaco (...)

Remise des insignes de Docteur Honoris Causa au Prince Albert II de Monaco - Une honte pour l’université

vendredi 6 novembre 2009

- Quelques photos du rassemblement.

Avant l’arrivée du monarque, la police nous repoussera 50 mètres plus loin pour ne pas souiller la vue du prince. Confiscation de la banderole, du mégaphone. Mais on a nous a affirmé dans la foulée que nous pouvions bien évidemment manifester... mais alors que ça ne se voit pas.
La veille, la direction interdisait les affiches appelant au rassemblement, et menaçait de porter plainte pour affichage sauvage. Régime de faveur puisque les autres affiches pour tout et n’importe quoi sont autorisées.

Pendant que nous manifestions à Nice, les salariés et retraités monégasques de plusieurs secteurs étaient en grève pour défendre l’emploi et les salaires. La secrétaire générale de l’USM de dire : "Pourtant le patronat peut payer. À Monaco, encore plus qu’ailleurs, dans ce pays qui croule sous l’argent. Il peut d’autant plus payer qu’il a économisé depuis 2001, avec la complicité du gouvernement 192 millions d’euros sur notre dos en faisant baisser les cotisations sociales versées à la CCSS".
Ce paradis fiscal en fait toujours plus pour les riches, les banques, les spéculateurs, au détriment de sa propre population. A méditer alors que nous venons d’honorer le prince.

- Lire l’artice de Nice-Matin

JPEG - 242.5 ko
JPEG - 268.3 ko

TRACT APPELANT AU RASSEMBLEMENT :

Le 13 novembre dernier l’université de Nice avait remis les insignes de Docteur Honoris Causa à José Manuel BARROSO, président de la Commission européenne, fossoyeur des services publics, adepte du libéralisme et de la mise en concurrence des peuples.

Ce vendredi, c’est au Prince Albert de Monaco, qu’Albert de Marouani remettra cette distinction.
Est-ce pour ses travaux scientifiques ? Pour ses contributions à la collectivité ? Pour ses performances en bobsleigh ?

Rien de tout ça.
Le vice-président scientifique l’a dit très clairement en conseil scientifique, c’est uniquement politique afin de récuperer de l’argent.
Et même s’il provient d’un paradis fiscal ??"

Pourquoi Monaco est-il toujours un paradis fiscal ?

La principauté s’était récemment félicitée d’avoir signé douze accords d’échange d’informations fiscales, ce qui lui a permis de figurer sur la liste blanche de l’OCDE des états irréprochables.

Le problème c’est que dix de ces douze états sont "des petits états camarades" : Andorre, Autriche, Bahamas, Belgique, Liechtenstein, Luxembourg, Qatar, Samoa, Saint-Martin et Saint-Kitts
Et que les deux autres ne sont autres que la France et les USA ce qui ne constitue pas une garantie, loin de là, on connaît les relations entre la France et Monaco.

De plus, Franck Biancheri, conseiller du gouvernement monégasque pour les relations extérieures et les affaires financières internationales, indiquait lors d’une conférence de presse que les demandes d’informations venant des états avec lesquels les accords ont été signés seront acceptées ou refusées au cas par cas, histoire de rassurer les investisseurs sur la protection des données.

Une Honte

"Les paradis fiscaux font des ravages. Ils ont amplifié la crise qui a jeté des millions de personnes dans le chômage et la précarité à travers le monde. Comment aujourd’hui accorder la moindre confiance aux banques si on ne connaît pas le montant de leurs capitaux dissimulés dans ces trous noirs de la finance mondiale ?

Les paradis fiscaux plombent le budget des États. Des grandes entreprises et des individus fortunés échappent aux impôts en y cachant leur argent, tandis que les autres paient à leur place. En France, la fraude fiscale coûterait 3 fois le déficit de la Sécurité sociale. Les paradis fiscaux y prennent une large part. Les pays du Sud, eux, voient s’envoler dans les paradis fiscaux près de 800 milliards d’euros par an !

Les paradis fiscaux servent également de base arrière pour blanchir l’argent des trafiquants, des dictateurs et autres caisses noires de certaines entreprises. En protégeant les hors-la-loi et leurs secrets, ils menacent en permanence la paix et la démocratie dans le monde." (extrait de l’appel "stop paradis fiscaux")

C’est donc une véritable honte que NOTRE université honore de cette distinction le représentant d’un de ces paradis fiscaux.

Malgré le jour et l’horaire qui ont été judicieusement choisis

Nous appelons à un rassemblement symbolique contre cette mascarade.
Vendredi 6 novembre 2006 - 15H - devant les grilles du parc Valrose

C’est l’honneur de notre université et de ses personnels qui est bafoué.

A l’appel de personnels de l’Université de Nice et du CNRS, Comité Local Etudiant, PCF Etudiants, ...

Portfolio