Article précédent
Article suivant

Accueil > Blog > Numérique > Shatter : 1re BD créée sur ordinateur

Shatter : 1re BD créée sur ordinateur

samedi 22 août 2015

Oublié avec le temps, Shatter est pourtant la première BD (Comic) dessinée entièrement sur ordinateur et devrait à ce titre être plus (re)connu des amateurs. Elle a été créée par Peter B. Gillis (scénariste) et Mike Saenz (dessinateur). Elle s’étale sur 14 numéros de 1985 à 1988

Couverture et édito du 1er numéro spécial :

JPEG - 614.9 ko
JPEG - 378.5 ko

Les deux premiers numéros ont été entièrement réalisés par M. Saenz avec Mac Paint sur Macintosh Plus d’une résolution de 512x342 pixels ; les planches ont été imprimées sur ImageWriter et encrés à la main (le mac était noir&blanc). Viendra ensuite l’utilisation des logiciels MacDraw, FullPaint et l’impression sur LaserWriter.

PNG - 10.1 ko
L’interface de Mac Paint sortie en 1984

Quand M. Saenz quitte le projet, il se lance dans le développement de logiciels. Il crée ComicWorks, MacPlaymate (que certains doivent sûrement se souvenir ;-)), et bien d’autres encore (liste de ses logiciels sur le site macintoshgarden.org).

Avec le départ de Saenz, First Comic embauche une nouvelle équipe pour travailler sur Shatter qui prend une nouvelle direction (lire l’édito du 4e numéro) : les dessins sont d’abord réalisés de façon traditionnelle, puis repris sur ordinateur, imprimés sur LaserWriter, transférés sur film et enfin encrés à la main.

JPEG - 123.5 ko
Source : Burning City, Inc.

On a du mal à imaginer ce qu’a été le travail nécessaire pour réaliser 14 numéros d’un Comic sur ordinateur à cette époque. Charlie Athanas a travaillé sur les n° 9 à 14. Il explique sur son site ce qui a été le plus dur pour lui : "La partie la plus difficile n’était pas de dessiner avec l’encombrante souris du Mac Plus. Ce n’était pas non plus l’absence totale de mémoire, qui obligeait à avoir le logiciel de dessin (Fullpaint) dans le lecteur principal, le disque de travail de 800 Ko dans le lecteur externe, et d’échanger les disquettes pour utiliser les bibliothèques de dessins que vous aviez créés. Non, la partie la plus difficile était de ne voir que les 2/3 d’une page à la fois, à moins que vous la réduisiez à la taille d’un timbre-poste. Les couvertures et les pages de gardes, et particulièrement les doubles pages de garde, ont été un véritable cauchemar".

Si l’histoire et le graphisme de Shatter ont vieilli, le style cyberpunk des années 1980 tendance Blade-Runner en mode pixel-art N&B devrait au moins réjouir tous ceux qui se sont pris une claque en découvrant à l’époque le premier Macintosh, sa souris et le logiciel MacPaint.

A lire pour en savoir plus :

  • les éditos et le courrier des lecteurs ci-après qui donnent beaucoup d’éléments sur la démarche et l’évolution du projet ;
  • un article consacré à Shatter sur le site du Computer History Museum : "The Dawn of Computer Comics : Shatter" ;

Les premières planches diffusées pour la première fois dans le magazine anglais BigK en mars 1985 :

JPEG - 473.3 ko
JPEG - 374.7 ko
JPEG - 419.8 ko
JPEG - 416.1 ko
JPEG - 422 ko
JPEG - 413.7 ko

Les couvertures et plusieurs éditos du n°1 au n°14 :

JPEG - 528.4 ko
JPEG - 362.2 ko
JPEG - 460.7 ko
JPEG - 368.8 ko
JPEG - 571.6 ko
JPEG - 357.2 ko
JPEG - 606.7 ko
JPEG - 371.4 ko
JPEG - 607.4 ko
JPEG - 377.5 ko
JPEG - 649.2 ko
JPEG - 550.9 ko
JPEG - 545 ko
JPEG - 331.4 ko
JPEG - 542.7 ko
JPEG - 513.4 ko
JPEG - 587.8 ko
JPEG - 597.3 ko
JPEG - 584.6 ko
JPEG - 519.9 ko

Portfolio

  • L'interface de Mac Paint sortie en 1984
  • Source : Burning City, Inc.