Article précédent
Article suivant

Accueil > Blog > Mouvements / Politique > Manifestation de la fonction publique, au coté des lycéens et des (...)

Manifestation de la fonction publique, au coté des lycéens et des sans-papiers

jeudi 15 mai 2008

JPEG - 171.1 ko

On avait pris l’habitude de manifs de salariés sur Nice (toutes confondues) extrêmement ..., comment dire pour ne pas être blessant, ..., chiantes, tristes, et sans énergies.

Heureusement pour nous les lycéens sont en mouvement ainsi que les sans-papiers (prolongeant sur le département cette formidable lutte débutée avec la CGT en région parisienne il y a quelques semaines).
Une manif où se sont mêlées deux de nos valeurs fondamentales : éducation et solidarité, qu’elle soit entre travailleurs français et immigrés, ou entre générations (ou entre lycéens et enseignants).

Ce sont les lycéens qui ont ouvert le cortège ; chants, slogans, musique, ... Très bonne ambiance, et je viens de réaliser, aucune embrouille entre organisations de jeunesse.
Les sans-papiers (mais pas sans travail) ouvraient eux le cortège de la CGT au cris de "Régularisation de tous les sans papiers", ou encore "1ere, 2ème, 3ème génération, nous sommes tous des enfants d’immigrés". J’ai rarement vu les camarades comme je les ai vu aujourd’hui, avec des sourires un peu béat, au coté des sans papiers, comme s’il s’agissait de retrouvaille de famille. Sur leurs visages je pouvait lire : "on est heureux d’être ensemble".
Les enseignants de la FSU venus très nombreux, fermaient la marche.

JPEG - 274.9 ko

Le 22 mai, on remet ça.
Pourquoi ? Pour vous donner une petite idée supprimer un départ à la retraite sur deux, ça fait 54 000 postes dans l’éducation. Rapporté au département, ca faira 540 pour le 06. On voit mal comment les bahuts vont pouvoir s’en sortir.
On pourrait parler de l’enseignement supérieur et de la recherche : le gouvernement veut du court terme et du rentable, et nous jette en pâture au privé. Une sorte de privatisation qui ne dit pas son nom.
On pourrait aussi parler des hôpitaux ou de la justice qui déjà tellement asphyxiées.

Portfolio