Article précédent

Accueil > Blog > Expos & reportages photo d’expos > Toucher le feu, femmes céramistes au Japon

Toucher le feu, femmes céramistes au Japon

Musée Guimet

dimanche 18 septembre 2022

Pendant des siècles au Japon, la pratique de la céramique fut réservée aux hommes, interdite aux femmes. Il faut attendre l’après Seconde Guerre mondiale pour que de profondes mutations sociales leur ouvrent l’accès à des formations qui leur permettent de « toucher le feu ». Depuis, les artistes japonaises occupent une place prépondérante dans le domaine de la céramique contemporaine, l’une des plus créatives au monde.

La première génération des femmes japonaises qui se consacrent à la céramique combine souvent une formation artistique universitaire à un apprentissage plus traditionnel auprès d’un maître. Celle des années 1940-1960 renouvelle profondément le rapport à la matière ; la nature et ses formes sculpturales sont les traits dominants de cette génération qui fait le choix d’une matière rude, texturée, organique, délaissant le lisse et le doux.particulière. La génération la plus jeune, née dans les années 1970-1980, opère sans hésiter un retour à la porcelaine. https://www.guimet.fr/event/toucher...

Grande surprise de découvrir que la plupart des céramiques présentées font explicitement échos aux mathématiques (ruban de Möbius, pavages, géométrie, écoulement).

Cut out - Ring 18-2 (Hoshino Kayoko)
Grès de Shigaraki glaçuré et traces de cendre
Vessel 20-F (Kitamura Junko)
Céramique à décoration de poinçons circulaires
Cristaux et souvenirs (Ogawa machiko)
Grés de glaçure de verre

Portfolio

  • Cristaux et souvenirs (Ogawa machiko)
  • Cut out - Ring 18-2 (Hoshino Kayoko)
  • Vessel 20-F (Kitamura Junko)
  • Sculpture blanche conique arrondie (Hattori Makiko)